Mucius Scaevola before Porsenna

Mucius Scaevola before Porsenna

Mucius Scaevola before Porsenna

Origine et date: 
End of 1750's
Artiste(s): 

Cette petite toile est un modello pour l’un des dix Faits de l’histoire romaine qui ornaient jadis le palais Dolfin à Venise ; le tableau correspondant est aujourd’hui au musée de l’Ermitage, à Saint-Pétersbourg. Dans cette version finale, la statue colossale dominant la scène – à laquelle Tiepolo donne une animation humaine - a disparu, peut-être sur la demande du commanditaire. L’insertion des dix toiles monumentales dans un salon explique le format très étiré ; les marches aident ainsi à étager la composition dans la hauteur.

 

Porsenna, roi des Étrusques, assiège Rome. De nuit, un Romain du nom de Scaevola s’introduit dans le camp adverse dans le but de tuer Porsenna mais, au lieu du roi, il abat par erreur son secrétaire. Arrêté par les gardes royaux, Mucius Scevola maintient sa main au-dessus d’un brasero et jure devant Porsenna que, même s’il est exécuté, d’autres Romains aussi intrépides que lui viendront pour le tuer. Devant un tel courage, Porsenna le fait relâcher et finit par lever le siège. Avec un coloris superbe, l’artiste évoque, par la mise en lumière du Romain, l’héroïsme du geste sacrificiel qui conduira à la victoire.

- See more at: http://preprod.musee-magnin.fr/objet/mucius-scaevola-et-porsenna#sthash....

Cette petite toile est un modello pour l’un des dix Faits de l’histoire romaine qui ornaient jadis le palais Dolfin à Venise ; le tableau correspondant est aujourd’hui au musée de l’Ermitage, à Saint-Pétersbourg. Dans cette version finale, la statue colossale dominant la scène – à laquelle Tiepolo donne une animation humaine - a disparu, peut-être sur la demande du commanditaire. L’insertion des dix toiles monumentales dans un salon explique le format très étiré ; les marches aident ainsi à étager la composition dans la hauteur.

 

Porsenna, roi des Étrusques, assiège Rome. De nuit, un Romain du nom de Scaevola s’introduit dans le camp adverse dans le but de tuer Porsenna mais, au lieu du roi, il abat par erreur son secrétaire. Arrêté par les gardes royaux, Mucius Scevola maintient sa main au-dessus d’un brasero et jure devant Porsenna que, même s’il est exécuté, d’autres Romains aussi intrépides que lui viendront pour le tuer. Devant un tel courage, Porsenna le fait relâcher et finit par lever le siège. Avec un coloris superbe, l’artiste évoque, par la mise en lumière du Romain, l’héroïsme du geste sacrificiel qui conduira à la victoire.

- See more at: http://preprod.musee-magnin.fr/objet/mucius-scaevola-et-porsenna#sthash....

This small painting is a modello for one of the ten Events in the History of Rome that once adorned the Dolfin Palace in Venice; the full-size painting is now in the Hermitage Museum in St Petersburg. In this final version, the colossal statue dominating the scene – which Tiepolo gives a human aspect – has disappeared, maybe at the request of the person who commissioned it. The fact that these ten monumental paintings were to be put in a salon explains the very elongated format, with the steps creating tiers to draw the eye upwards and give height to the composition.


Porsenna, King of the Etruscans, was besieging Rome. During the night a Roman called Scaevola made his way into the opposing camp intending to kill Porsenna but instead he killed the king’s secretary by mistake. Arrested by the royal guards, Mucius Scaevola held his hand over a brazier and swore in front of Porsenna that even if he were executed other Romans as fearless as he would come to kill him. In the face of such courage, Porsenna had him released, and finished by lifting the siege. By highlighting the Roman, Tiepolo conveys, in exquisite colours, the heroism of the sacrificial gesture that would lead to victory.